Les systèmes de transport intelligents, École Polytechnique de Montréal

Articles du groupe MADITUC

Obésité et autres vanités urbaines: incidence de la spatio-démographie sur la mobilité

Référence:

CHAPLEAU, Robert, MORENCY, Catherine (2004). Obésité et autres vanités urbaines: incidence de la spatio-démographie sur la mobilité, 39e Congrès annuel de l'association québécoise du transport et des routes, Québec

Type:
Conférence avec publication

Organisme:
Association québécoise du transport et des routes

Retour

Nouvelle recherche

Résumé

Depuis quelques temps, des chercheurs tentent de mettre en relation l’étalement urbain et l’épidémie d’obésité. Parallèlement, l’obésité spatiale, l’occupation croissante d’espace par tout un chacun, s’expose dans toute sa splendeur à travers la dispersion des lieux de résidence et la diminution de la taille des ménages. Au même titre, maintes vanités urbaines concourent à l’organisation de nouveaux rythmes d’activités : quête d’une propriété propice à l’isolement, multi-motorisation, participation des femmes au marché du travail, allongement des distances de déplacements, croissance du bassin spatial d’activités.

Les méthodes traditionnelles de prévision de la demande de transport, soutenues par de nombreux logiciels, s’appuient sur un découpage zonal du territoire d’études et limitent généralement leur portée à un ensemble restreint d’attributs comme le nombre de ménages, le niveau de revenus, le nombre d’emplois et autres caractéristiques agrégées. Conséquemment, plusieurs phénomènes découlant des dynamiques spatiales, comme l’étalement urbain, ou de tendances socio-démographiques comme le vieillissement de la population, ne sont pas considérés par ces modèles qui font pratiquement abstraction de la nature spatiale des activités urbaines.

Dans ce contexte, cette étude propose d’une part une analyse statistique mettant en relation différentes variables socio-démographiques (taille des ménages, revenus, âge et motorisation), de mobilité (part modale, taux de déplacements, distances de déplacement) et de spatialité. Elle articule d’autre part un géo-modèle portant sur la prévision de l’utilisation de l’automobile et du transport en commun en fonction de la localisation spatiale.

Les enquêtes Origine-Destination réalisées tous les cinq ans dans la Grande Région de Montréal fournissent les données géoréférencées qui, lorsque fusionnées aux données de recensement et au SIG-transport de références, permettent d’examiner en détails la multidimensionnalité comportementale des montréalais. La modélisation proposée s’articule autour de régressions multiples appliquées à différents segments de ménages classés selon leur taille et la localisation spatiale de leur résidence. Cette segmentation permet d’observer plus finement les changements structurels de comportements des différentes classes de ménage ainsi que des individus appartenant à ces différents segments.

gbisaillon@polymtl.ca 2024-05-24 00:49:13